PME et ETI

Créé le 09/03/2018
Modifié le 18/11/2019

« Nous voulons des armées modernes, innovantes : nous avons donc besoin des PME et des ETI. Elles sont le souffle et la vitalité de notre industrie de défense. Ce plan, c’est l’occasion de renforcer notre partenariat, de montrer que le ministère des Armées est aux côtés de toutes les entreprises. » Florence Parly, ministre des Armées

Description haut

Logo Action PME21 engagements du ministère des Armées en faveur des PME et ETI

 

• Organiser des rencontres d’échange entre PME, ETI et hauts responsables du ministère des Armées. Objectif : 1 rencontre par mois.

• Ouvrir des retours d’expérience sur les opérations extérieures aux PME et ETI. Objectif : 3 sessions par an.

• Créer un baromètre fournisseurs et approfondir les relations avec les organisations professionnelles. Objectif : première publication du baromètre en 2019.

Un ministère acteur du développement des PME et ETI

• Ouvrir le ministère des Armées aux startups en partenariat avec des incubateurs et des accélérateurs. Objectif : un premier partenariat en 2018. Le ministère sera présent à French Tech Central (Station F) avant la fin de 2018.

• Etendre les dispositifs de soutien à l’innovation en y intégrant l’opportunité d’une expérimentation. Premières expérimentations lancées en 2018 pour compléter le régime d’appui à l’innovation duale des PME (RAPID).

• Organiser des sessions d’expérimentation opérationnelles coordonnées par le Défense Lab. Objectif : première session en 2019.

• Investir sur le long terme pour soutenir le développement des PME innovantes et stratégiques au travers du fonds d’investissement Definvest et d’un dispositif de prêts participatifs rénové, en partenariat avec la Banque publique d’investissement. Premier investissement Definvest réalisé en avril 2018.

• Renforcer la sécurité économique et la cybersécurité des PME et ETI stratégiques. Objectif : premières actions de sensibilisations régionales dès le second semestre 2018.

Un ministère moteur de succès collectifs

• Renforcer la mobilisation des maîtres d’oeuvre industriels de l’armement par des conventions bilatérales signées avec le ministère des Armées pour soutenir la croissance des PME, en particulier à l’exportation. Objectif : évaluation annuelle des pratiques des maîtres d’oeuvre industriels.

• Etendre le contrôle des contrats passés par les maîtres d’oeuvre à leurs sous-traitants et fournisseurs à l’ensemble des marchés de défense et de sécurité du ministère (acquisition des équipements, maintien en condition opérationnelle…) afin de vérifier le caractère proportionné des clauses

• Inciter les grands groupes à obtenir comme le ministère des Armées le label

« Relations Fournisseurs et Achats Responsables » (RFAR) ou la norme ISO 20400 associée, en partenariat avec la Médiation des entreprises et le Conseil national des achats.

• Agir pour la valorisation des PME innovantes, en créant une association permettant, de faire se rencontrer le monde du civil et le monde de la défense. Cette association sera à la fois un capteur d’idées et de technologies venant du civil et, inversement, le promoteur des projets défense vers les marchés civils.

• Créer un label « utilisé par les armées françaises » délivré par le ministère des Armées pour favoriser l’accès des PME et ETI à de nouveaux marchés, en particulier à l’exportation.

• Faciliter l’accès au Fonds Européen de Défense par un accompagnement ministériel  des PME et ETI françaises.

• Renforcer le soutien à l’exportation par une mobilisation accrue des personnels du ministère et des grands groupes pour accompagner les PME et ETI dans le cadre des grands contrats à l’export.

> Télécharger la plaquette Action PME