Le portail de l'armement

Mot de passe oublié ?
Accéder au site web en Français Accéder au site web en Espagnol Accéder au site web en Anglais

Mise à jour : 23/09/2014 14:47

Etablissements de recherche sous tutelle

Un instrument important de la préparation de l’avenir

Un instrument important de la préparation de l’avenir Dans le cadre de ses missions de préparation de l’avenir, la DGA s’appuie sur des établissements publics de recherche, experts dans leurs domaines. Dans sa fonction de tutelle, elle assure une partie de leur financement sous forme de subventions et de contrats, et elle contribue à orienter leurs activités scientifiques en cohérence avec les besoins de la Défense.

Le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) effectue et pilote des recherches dans le domaine spatial, conduit des programmes spatiaux, exploite la base de lancement de Guyane, et représente la France auprès de Agence spatiale européenne. Ses savoir-faire au service de la Défense sont à l’origine, par exemple, de l’excellence française dans le domaine des satellites d’observation optique de la Terre. La tutelle du CNES est partagée avec le ministère chargé de la recherche.

L’institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis (ISL), établissement binational, conduit des recherches dont les résultats sont très majoritairement partagés par la France et l’Allemagne. C’est un centre de compétences reconnu notamment dans les domaines : de la projection à distance d’énergie de destruction ou d’endommagement (matériaux énergétiques, techniques de vol pour projectiles, lasers, micro-ondes de forte puissance, accélérateur électromagnétique, etc.) ; de la détection et la localisation des vecteurs adverses d’énergie de destruction ou d’endommagement (technologies d’intelligence des situations) et de la protection contre leurs effets (atténuation des effets, matériaux avancés de protection, etc).

L’Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales (ONERA), est reconnu dans les domaines de la mécanique des fluides, des matériaux, de la physique (optronique, radar...), et du traitement de l’information. Ainsi le radar Graves développé par l’ONERA, unique en Europe, permet de surveiller l’espace. L’ONERA exploite également des souffleries aéronautiques, dont S1 (à Modane) qui constitue la plus grande d’Europe. Il a contribué à la mise au point de l’Airbus A380, du Rafale, de plusieurs programmes de missiles et d’hélicoptères et est impliqué dans la préparation de l’A350.

Au carrefour de la recherche civile et militaire, fondamentale et finalisée

Ces établissements permettent de tirer le meilleur parti de la dualité des recherches à finalité civile et militaire, dans les domaines de l’aéronautique pour l’ONERA, du spatial pour le CNES, et dans une moindre mesure, dans le domaine de la sécurité intérieure pour l’ISL... Ces établissements contribuent également au soutien des relations avec les milieux de recherche académique, et sont au carrefour de la recherche fondamentale, de la recherche appliquée et des préoccupations industrielles.

Des objectifs clarifiés au service de l’Etat

Dans le cadre de la nouvelle gouvernance de la S&T de Défense, le Ministère de la Défense met actuellement en place un processus visant à partager avec ces établissements les orientations retenues.

Il convient également de mentionner le plan stratégique pour l’ISL, approuvé en 2013, qui a recentré les priorités et mis l’accent sur les transferts vers la BITD (Base Industrielle et Technologique de Défense).

Documents

Document (JPEG 1.3 ko)

Document (JPEG 2.9 ko)

Document (JPEG 2.4 ko)

2017 Ixarm